avril 30, 2021

Hébergement collectif

Hébergement collectif

GAFAM ? Pourquoi les fuir ?

Un petit nombre d'acteurs économiques d'Internet ont développé au fil des années des situations de monopole impliquant une centralisation des services. Ce manque de diversité pose la question de la souveraineté des pays et des peuples en créant des inégalités d'accès à l'information, des censures inacceptables, des collectes d'informations personnelles, le tri sélectif des informations pour faciliter l'envahissement de la publicité et du marketing.

L'économie du numérique prend une part de plus en plus importante de l'économie mondiale, la manne que représente la data, ces données que nous offrons à quelques acteurs clés du numérique, représentent aujourd'hui en valeur dans le monde plus que la valeur du total des échanges en pétrole. Le pétrole est une ressource naturelle détenue par un nombre restreint de pays. Les data sont une ressource humaine, ce sont nos données, les informations sur nous-mêmes qui permettent de nous convaincre et de modifier nos comportements. Le documentaire Derrière nos écrans de fumée ou Social Dilemma sorti en 2020 décrit très bien ces processus en interrogeant d'anciens cadres des GAFAM ( Google, Amazon, Facebook, Apple, Microsoft ) et autres.

Derrière nos écrans de fumée ou The Social Dilemma

Le film The Great Hack décrit aussi très bien l'affaire Cambridge Analytica et comment en utilisant Facebook, la société Cambridge Analytica a manipulé des millions de personnes pour manipuler les resultats d'éléctions dans de nombreux pays.

Le verdict des gens intervenant dans ces films est clair :
Nous devons redevenir propriétaires de nos données personnelles. Nous avons appris à utiliser des services gratuits en échange de nos données qui permettent à ces même compagnies d'engrenger des milliards. La crise du Covid et le confinement a engendré une utilisation toujours croissante de leurs services voyant ainsi leur bénéfices exploser !

Une semaine triomphale pour les “Gafa”, qui culmine avec Amazon - France 24
Une semaine triomphale pour les “Gafa”, qui culmine avec Amazon

Tous ces bénéfices proviennent de nombreux pays où ces géants ne payent en plus que très peu de taxes, pratiquant à l'extrême la concentration des bénéfices.

Pourtant tous ces outils nous sont très utiles et pratiques, nous font gagner un temps fou, nous donnent un accès libre à l'apprentissage et nous permettent de communiquer avec une aisance jamais permise auparavant dans l'histoire.

Hébergement collectif ?

Nous croyons qu'il est possible de construire un numérique beaucoup plus transparent et respectueux de la vie privée de chacun. Un numérique qui ne fait pas commerce des données privées de chacun avec les conséquences que l'on connait. La collecte de nos données se font traditionnellement par l'installation d'applications sur nos téléphones ou ordinateur qui récupèrent vos informations ( avec votre accord tacite ) pour les envoyer sur des serveurs ( des gros ordinateurs connectés à internet par lesquels transitent toutes les communications et sites webs ). Ce sont par ces mêmes serveurs ( détenus toujours par les mêmes compagnies ) que transitent la totalité de nos communications ( gmail, WhatsApp, messenger, instagram, etc... ) qui sont enregistrées et utilisées comme données par les algorithmes pour prédire nos comportements.

L'idée que nous avons est de fonder une association à but non lucratif et aux comptes transparents pour héberger sur un serveur des outils alternatifs aux GAFA déjà existants. Ce serveur serait géré par l'association et le(s) développeur(s) y travaillant. L'association servira également d'aide et conseils aux outils du numériques. Comment utiliser tel logiciel ? Quel matériel acheter pour remplacer mon vieux Mac ? Quel téléphone respectueux de nos vies privées et de l'environnement ?

Il s'agit aussi de réapprendre à mettre les mains sous le capot. Combien est il dangereux de construire une société reposant de plus en plus sur des outils dont nous ne comprenons rien ou presque ? Cette association a aussi un but didactique, de comprendre ce qu'est un serveur et un logiciel, comprendre ce qu'est le chiffrement, un log, une adresse IP, etc...
Il s'agit aussi de comprendre ce qu'est l'opensource et comment la philosophie derrière le monde du logiciel libre peut nous inspirer pour construire le monde de demain. De chercher également des outils qui soient le plus écologique possible, et de réfléchir à comment nos usages peuvent le devenir.

L'association fonctionnera grâce à une cotisation qui permettra de financer la location du serveur ( chez OVH, dont les datacenters, les centres de serveurs, sont en France ) et les sauvegardes automatisées et manuelles ( disques durs ).
Les cotisations varieront selon les services demandés. Un simple Cloud avec 5G d'espace ? Ou 50G dans le Cloud, avec une messagerie Matrix pouvant recevoir tous vos messages WhatsApp, Messenger, Telegram et Signal sur une seule application, plus un espace d'hébergement de blog ou de site web ? Un accès à un outil de visioconférence libre ? Un outil de gestion de factures ? Etc...

L'association ne sera pas une boite de développement : Faire un site web,  développer un logiciel, dessiner des flyers, etc...  sont des activités qui demandent de gros investissements en temps et de ce fait sont des activités qui méritent rémunération. Pour un site web, l'association ne s'occupera que de sa mise en ligne, ou de la création rapide d'un blog sur un thème existant. Mais la personnalisation d'un site professionel demande beaucoup de temps et l'intervention de professionels. L'association peut par contre mettre en relation ses membres avec des professionels.

Ce site internet va décrire les outils libre qui seront utilisés sur les serveurs de l'association.

Bonne visite.