Rappel de la mythologie de Batman : l'histoire un homme dont les parents se sont fait tués sous ses yeux alors qu'il était enfant, il hérite de la fortune de ses parents et devient l'homme le plus riche de Gotham city, Bruce Wayne ; la nuit, il se transforme en justicier vengeur et débarasse Gotham de la plèbe qui saccage la ville. Ce qui est frappant dans ce film Joker, c'est comment la mythologie est retournée, inversée. Le film décrit la naissance du Joker, futur ennemi juré du Batman, dans un contexte social rappelant étrangement une certaine réalité. C'est dans une ville gouvernée par une élite déconnectée, qui coupe les crédits des services sociaux pour faire des économies, que le sociopathe Arthur Fleck évolue. Dans une ville étouffée par la violence, le mépris, l'indifférence, l'anti-héros devient petit à petit psychopathe, et dans sa haine et sa révolte, entraine avec lui la révolte de toute une classe de la population de Gotham. Attention cependant, il ne faut pas s'attendre à une critique sociale très intelligente et détaillée, les évenements s'enchainent parfois de manière étrange, et la manière dont le psychopathe tueur devient aussi rapidement une idole surprend un peu ; mais le film fait preuve d'un esthétisme très agréable, le jeu d'acteur de l'interprète du Joker est une performance époustouflante, et le renversement de la mythologie Batman et du super héro achève d'en faire un film qui vaut le coup d'être visionné.

Previous Post Next Post